Filter by

Any questions?

contact@bs2bo.com

This week hand-picked selection

Browse by Theme

+ More themes

How it
works?

  • Stay connected all year to the literary world
     
  • Receive every week our selection of adaptable titles that will be published
     
  • Ask complete reading reports and manuscripts
     
  • Be introduced by BS2BO to audiovisual rights holder
     
  • Find your next story in the database of more than 8,000 titles
     

See Membership & Pricing

Available languages:

PRÉFÉRER L’HIVER

Aurélie Jeannin

  • Original Title: PRÉFÉRER L’HIVER
  • Publication date: December 2018
  • Publisher: LIBRINOVA
  • Country: FR
  • 160 print pages
  • Drama

Information

  • Epoch: Contemporary
  • Time Period: 21st century
  • Themes: FAMILY, Separation, Maternity, Filiation, Mourning, PEOPLE facing life, Death, Resilience, Facing failure, PEOPLE facing the extraordinary, Psychological dysfunction, Survival, LOVE / HATE, Destruction, Sex

Pitch

Au cœur de la forêt, alors que l'hiver fouette leur cabane, une jeune femme et sa mère cherchent et se battent pour trouver comment se relever de leurs drames et rester en vie. Elles font face à la faim, à la solitude et au danger, au cours d'une retraite où mort et vie se mêlent.

Comments

Lauréat du Prix des Etoiles Librinova

Initialement auto-édité, le roman sera republié par les éditions HarperCollins en janvier 2020.

Premier roman

Aurélie Jeannin a étudié la littérature avant de débuter une carrière dans la communication et le conseil.

Summary

L'hiver n'est pas une saison. Il est un vaste espace, dense et rugueux. Il est un moment plein et exigeant. L'hiver exclut de badiner, méprise le superflu. En hiver, vivre est la seule chose sur laquelle se concentrer.

Au cœur de la forêt, alors que l'hiver fouette leur cabane, une jeune femme et sa mère cherchent et se battent pour trouver comment se relever de leurs drames et rester en vie. Elles font face à la faim, à la solitude et au danger, au cours d'une retraite où mort et vie se mêlent.

« Maman et moi n’attendons plus rien, ni visites, ni surprises. Nous ne sommes plus dans le projet. Notre façon d’être, à chacune, puis les drames qui ont bouleversé nos vies, nous ont en quelque sorte forcées à devenir des êtres du présent. Cela s’est fait à notre insu mais aussi de façon très volontaire et tenace. Ne pas ruminer le passé, ne pas se projeter dans le futur, vivre ici et maintenant est sans conteste l’effort le plus important que je n’aie jamais eu à fournir. Et je crois qu’il en est de même pour Maman. C’est à ce prix que nous tentons de surmonter nos deuils, l’une et l’autre. On ne se relève qu’au présent. On se relève à chaque pas, à chaque geste dans le présent. C’est mon sentiment. On ne tient pas vraiment debout, on se relève, on retombe et on se relève. Et on le fait à chaque seconde. Tout ceci mis bout à bout fait que nous tenons debout. En restant dans le passé, on tombe en arrière et rien ne nous retient. Si on se projette, on tombe en avant, dans ce trou que représente l’incertain à venir. Il faut être dans le présent, de façon absolue, profonde, totale, pour, à défaut de continuer de vivre, au moins ne pas mourir. »

Rapport disponible en anglais

go further